J’ai testé pour vous #11: les cross à obstacles

Du sport, du sport, toujouuuuurs du sport!

Hé oui! Je ne suis pourtant pas de celles qu’on qualifierais de bombes plastiques sculptées et toniques mais je suis une curieuse avant d’être une paresseuse feignasse. Il m’arrive donc de me risquer à tenter des expériences sportives et je me surprends souvent, croyez-le ou non, à aimer cela!

J’ai déjà écris un article sur un de ces cross: Le cross à obstacles poursuivie par des zombies. Celui là est un peu à part puisque scénarisé.

J’ai fais plusieurs autres cross à obstacles depuis deux ans et je compte en refaire! Mais avant de vous donner mes impressions, je vous explique en quoi consistent ces cross!

Le cross à obstacles

Comme son nom l’indique, le cross à obstacles est une course tout terrain sur laquelle on est confronté à des obstacles (naturels ou montés là exprès) et qui intensifient l’effort.

En Belgique on en trouve de plus en plus, sur des thèmes divers et variés et en général allant du mois de Mai au début du mois de Novembre (après quoi il fait bien trop froid pour espérer attirer du monde).

Les coureurs en solo ou en équipe s’inscrivent en ligne, payent une somme allant de 30 à 60€ (comprenant généralement le dossard, le t-shirt, la médaille, et des rafraîchissements) et n’ont plus qu’à se rendre sur place le jour de la course.

Chaque coureur reçoit un bracelet traceur. Cela permet de savoir en combien de temps le parcours et couru et donc de savoir où est le coureur au classement général puis au classement par sexe et même par équipe pour les joueurs en équipes.

Mon expérience au : Fischerman’s Friend Stringman Run en 2014

En Mai 2014 j’ai participé à ce cross sur le circuit du Zolder en Flandres. J’avais un peu plus de 17 KM à parcourir sur le circuit et dans les bois aux alentours et nous devions faire face à une vingtaine d’obstacles. Un ou deux obstacles ont été ajoutés le jour même par l’armée, histoire de corser le challenge.

10369052_10152171492474779_7983234053678405049_o

Il est conseillé de s’entraîner pour ce genre de cross mais très honnêtement je n’étais que peu préparée et je m’en suis admirablement bien sortie.

Notez que rien ne vous oblige à courir tout du long alors si la fatigue vous prend, ou que vous manquez de souffle, vous pouvez parfaitement ralentir ou marcher pour reprendre des forces et poursuivre la course en vie.

10397019_10152171494534779_7409394363982765495_o

J’ai adoré ce cross mais certaines zones du parcours manquaient d’obstacles. Ils les avaient tous concentrés à un même endroit pour le plaisir du public présent et non pour la satisfaction et l’équilibre des coureurs.

Chaque année, à la fin du mois de Mai (cette année c’est le 23 Mai), vous pouvez participer à ce cross en vous inscrivant sur leur site: http://www.sport.be/strongmanrun/2015/fr/

Mon expérience au : Gladiator Run Combat Edition

Cette course est de loin ma favorite parmi toutes celles que j’ai faites depuis l’adolescence! Il y a plusieurs course Gladiator, celle-ci était la version combat, plus intense car nous avions peu de km à courir mais beaucoup d’obstacles à franchir.

La Combat a généralement lieu en Septembre et les autres éditions aussi, à quelques jours près. Cette année elle aura lieu le 13 Septembre. Vous pouvez vous inscrire sur leur site : http://gladiatorrun.be/fr/combat-edition/

10550116_10152390245854779_4244793330183705634_o

Le lieu est très particulier puisque le cross a lieu à l’ancienne citadelle militaire à Diest, en Flandres aussi (à savoir que la plupart de ces cross se font en Flandres).

Entre 9 et 12 km à courir et plus de 45 obstacles à franchir, croyez-moi ça réveille! A cette période il ne fait pas caniculaire donc les obstacles d’eau sont plus que frais.

J’ai adoré la diversité des obstacles, du plus simple et plus ardu et ça ne manquait pas d’originalité! La surprise du chef ? Une sniper zone de paintball. Arrivée à ce passage je n’ai simplement pas réalisé que je me trouvait en « première ligne » et j’ai pris un tir dans le muscle du mollet, j’en ai à ce jour encore la marque…blessure de guerre, dirons-nous!

10537980_10152390523884779_5690867100757447577_o

A l’arrivée, ce n’est pas une médaille que l’on reçoit mais un béret militaire en vrai laine, portant le logo des Gladiator Run.

Le bémol? Le t-shirt n’était pas vraiment un t-shirt de sport (contrairement à celui reçu à la course Fischerman’s Friend, qui est conçu pour le sport), je l’ai porté durant le cross et j’ai été gênée par l’épaisseur.

Depuis Septembre je n’en ai plus couru mais à l’occasion je referais sûrement l’une des deux , ou les deux et j’espère pouvoir participer à la Troll X’trem Run en Aout, qui est un cross à obstacles avec des trolls à nos trousses.

L’ambiance dans ces cross

Toujours assez bonne! Les coureurs se déguisent presque tous, c’est assez comique et certaines équipent pourraient gagner des concours pour cela…je pense que dans certains cross il y a un concours.

A plusieurs reprises, j’ai croisé une équipe de coureur déguisés en chirurgiens, portant une civière avec un panda en peluche blessé. J’admire leur courage à transporter cela tout le long et à passer les obstacles comme cela, ça demande un vrai esprit d’équipe!

Il arrive que vous vous frottiez à des challengers peu solidaires mais ceux-là se retrouvent parfois en mauvaise position à leur tour et ne trouvent pas d’aide… »hoooo bizzaaaare! ».

J’ai moi-même été aidée une fois, alors que j’étais bloquée dans un trou de boue et j’ai alors apporté mon aide une fois sortie. C’est ce qui fait l’intérêt de ces courses. On n’est pas là que pour être récompensés au classement, tout le monde reçoit une médaille, tout le monde est accueillis à l’arrivée, et rare sont ceux qui n’aident pas les autres sur le parcours.

Une coureuse m’a surprise à la FF Strongman Run, un obstacle assez désagréable (NON DANGEREUX! et évitable par un passage organisé à côté) de champ de fils électriques ( des fils fin qui pendent et qu’il faut pousser/éviter pour passer. Elle m’a fait une queue de poisson, est passée devant moi, écartant au passage tous les fils qui me sont alors tous revenus au visage et dans les genoux. Ce fut assez douloureux et désagréable…challenge ok mais pas au détriment des autres, merciiii!

Je me suis fais des copains temporaires aussi, nous nous encouragions les uns les autres puis reprenions nos allures respectives.

En bref…

  • C’est une course mais faites à votre aise
  • C’est une course mais amusez-vous
  • C’est une course mais les tenues de sport peuvent être pimpées
  • La solidarité est au rendez-vous
  • Le fun aussi
  • C’est une occasion de vous dépasser seul ou en équipe

NB: je cherche des compagnons de run pour une équipe, alors à ceux que cela intéresse, vous pouvez me joindre ici en commentant ou simplement via ma page Facebook « Aline’s Bazaar ». Promis pas de déguisement trop con 😀

Avant de vous quitter, voici quelques conseils à tenir en tête :  mangez des fruits et des légumes, faites un peu d’exercices chaque jour (marcher en fait partie!) et buvez plein d’eau! Je vous garantis pas un esprit sain mais en tous cas un corps sain! 😉

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s